Contrairement à d’autres ressources comme le gaz ou le charbon, le vent et le soleil ne se commandent pas ! Cela signifie que l’électricité produite par les éoliennes ou les panneaux solaires n’est pas toujours disponible au moment où nos besoins sont les plus importants.

L’éolien et le photovoltaïque en Belgique

windandsunL’électricité produite en Belgique provient de plusieurs sources: centrales nucléaires, au gaz et au charbon, unités de cogénération, biomasse, hydraulique, éolien et photovoltaïque.

La quantité d’électricité susceptible d’être produite par le vent et le soleil est en croissance constante et représente aujourd’hui plus d’un quart des moyens de production d’électricité dont dispose la Belgique.

Ces unités de production solaire et éoliennes sont en partie directement raccordées au réseau haute tension d’Elia. C’est le cas par exemple des grands parcs éoliens en mer. Les autres sont raccordées aux réseaux de distribution. Peut-être êtes-vous vous-même producteur d’énergie photovoltaïques si vous avez installé des panneaux solaires sur le toit de votre maison !

Variabilité et flexibilité

C’est une évidence : pour tourner les éoliennes ont besoin de vent. Pour produire de l’électricité, les panneaux photovoltaïques ont besoin de la lumière du soleil. Et, vous le savez, la météo, ça ne se commande pas ! Surtout en Belgique !

Par conséquent, il est très difficile de prévoir précisément la quantité d’électricité qui sera produite par l’éolien et le photovoltaïques même si on dispose de modèles de plus en plus performants. De plus, la production photovoltaïque peut disparaître de manière inattendue si des nuages ou une zone de brume traversent le pays.

Par ailleurs, les moments où les panneaux photovoltaïques et les éoliennes tournent à plein rendement ne correspondent pas forcément aux moments où vous faites tourner votre machine à laver ou votre lave-vaisselle, bref aux pics de consommation.

Comme l’électricité ne se stocke pas encore à grande échelle, il faut faire appel aux centrales classiques au gaz ou au charbon pour combler les éventuels manques. De même, si la production renouvelable est plus importante que prévue, les centrales de production classiques doivent réduire leur production afin de ne pas surcharger le réseau d’électricité. Ces centrales classiques doivent donc faire preuve de plus en plus de flexibilité.